Le REÉÉ : le meilleur instrument d’épargne pour les familles!


Ce n’est pas un secret : avoir un enfant coûte cher et l’éducation de celui-ci fait partie des dépenses les plus importantes d’une famille. Afin d’alléger cette réalité, le gouvernement propose des subventions gouvernementales octroyées à l’intérieur du régime enregistré d’épargne-études, mieux connu sous le nom de REÉÉ. Le principe est simple, dès la naissance d'un enfant, de mettre en place le compte et d'y déposer de l'argent. Aux 17 ans de l'enfant, les parents retrouvent leurs contributions, et l'enfant reçoit toutes les subventions et les intérêts accumulés pour l'aider à financer ses études.


C’est en 1960 que le juge ontarien Peter Wright met de l’avant le projet d’offrir une nouvelle forme d’épargne pour les études postsecondaires des Canadiens. Quelques décennies plus tard, en 1998, le gouvernement canadien décide de créer la première subvention canadienne pour encourager l’épargne pour les études. Le programme a beaucoup évolué depuis et aujourd’hui, les familles québécoises ont la possibilité d’aller chercher un maximum de 12 800$ en subventions rendant ainsi le Québec l’une des provinces où l’éducation est la plus accessible au pays.


Les 3 subventions disponibles

  1. La subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) pouvant totaliser un maximum de 7 200$. Tous les enfants ont droit à soit 20%, 30% ou 40%. Le pourcentage alloué est déterminé par le revenu familial.

  2. L’incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) pouvant totaliser un maximum de 3 600$. Similaire à la subvention canadienne, notre belle province bonifie les contributions des parents avec un pourcentage variant entre 10%, 15% et 20%. Le pourcentage est aussi déterminé selon le revenu familial.

  3. Le bon d’études canadien s’adressant uniquement aux familles avec un revenu modeste et pouvant offrir un maximum de 2 000$ pour chaque enfant et ce, peu importe le montant cotisé par les parents.

Les subventions sont très généreuses et plus de 50% des enfants canadiens profitent actuellement des bénéfices d’un REÉÉ et de ses précieuses subventions.


Afin de profiter adéquatement du régime, voici quelques stratégies mises de l’avant par les spécialistes des REÉÉ

  • Maximiser le fond

Actuellement, le gouvernement limite l’investissement à vie à 50 000$ par enfant.

Une famille souhaitant profiter au maximum de ce compte peut effectuer des dépôts de 2 941$ par année (ou 245$ sur une base mensuelle) pendant 17 ans. Les subventions et les revenus s’accumulent généreusement et un beau pactole est mis à la disposition de l’enfant pour ses études postsecondaires.


Maximiser les subventions

Le maximum annuel pour profiter les subventions est présentement de 2500$ par année (ou 209$ mensuellement). Une famille qui choisit de mettre ce montant, ira chercher la totalité des subventions qui sont présentement disponibles entre le 12e et 14e année d’épargne (dépendamment du revenu familial).

Une autre stratégie, serait d’étaler les dépôts pour aller chercher les subventions sur les 17 années disponibles. Dans cette éventualité, le montant mensuel varierait entre 150$ et 178$ par mois (dépendamment du revenu familial).


La moyenne d’épargne canadienne

Moyenne d’épargne canadienne. Les gens aiment savoir ce que font les autres, donc si c’est votre cas, j’en profite pour vous laisser savoir que la moyenne d’épargne des familles par enfant est de 1400$ par année, donc d’environ 120$ par mois.

  • Famille à revenu modeste

Le REÉÉ s’adapte à tous les budgets. Si celui-ci est plus restreint, mais que vous aimeriez quand même profiter des avantages d’un REÉÉ, notre recommandation est d’aller avec un montant mensuel de 42$. Ceci va vous permettre d’aller chercher vos subventions supplémentaires (appliquées sur les premiers 500$ déposés sur l’année). De plus, votre enfant bénéficie du précieux bon d’études canadien dont la valeur peut s’élever jusqu’à 2 000$.



Les avantages


Le REÉÉ est très flexible : votre enfant peut choisir d’étudier à l’université, au cégep, dans un collège, une école de formation professionnelle, une école de métier, une école technique, une école confessionnelle ou en apprentissage en ligne et ce, à temps plein ou à temps partiel. Les paiements d’aide aux études (PAE) sont habituellement décaissés à l’âge de 17 ans mais peuvent exceptionnellement être disponibles pour votre enfant dès l’âge de 16 ans. Ces PAE peuvent être utilisés pour plusieurs frais, tel que les frais de scolarité, mais aussi le loyer, le transport, les outils spécialisés, etc. Il est aussi possible de transférer ce compte entre enfants de la même famille et parfois même à l’extérieur de la famille.


Plusieurs institutions offrent la possibilité de souscrire à un REÉÉ, mais notre préféré est Épargne CST que nous avons choisi comme partenaire pour notre concours. Ils sont les fondateurs ainsi que le plus gros fonds d’éducation au pays avec au-delà de 5,6 milliards de dollars en actifs! Leur fond est unique et flexible et offre plusieurs avantages qui ne sont pas disponibles dans les autres institutions financières qui sont beaucoup moins spécialisées. Bref, ce sont vraiment les spécialistes dans l’industrie et sont les mieux placés pour établir les meilleures stratégies pour votre famille.


Grâce à une entente exclusive pour les familles du concours, vous avez l’opportunité d’être mis directement en contact avec un de ses représentants certifiés auprès de l’AMF.





0 commentaire